Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > RGPP et LOLF
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Budget de la justice : soutien aux avocats en grève

Communiqué du Syndicat de la magistrature en soutien aux avocats en grève suite à la diminution du budget réservé à l’aide juridictionnelle en 2014

Communiqués de presse, publié le 3 octobre 2013, mis à jour le 3 octobre 2013

Budget de la justice : soutien aux avocats en grève

Dans un communiqué du 28 septembre 2013, quatre organisations syndicales et professionnelles d’avocats dénoncent une diminution de 10%, soit 32 millions d’euros, du budget de l’aide à l’accès au droit pour 2014 et appellent à une grève générale des audiences le 4 octobre 2013.

Ils rappellent que l’indemnisation actuelle des avocats au titre de l’aide juridictionnelle n’a pas augmenté depuis 2007, et que cette baisse inacceptable, en mettant en péril l’équilibre économique des cabinets d’avocats, placera ceux-ci dans l’impossibilité de continuer à défendre les justiciables les plus démunis.

Le Syndicat de la magistrature dénonce les choix du gouvernement, qui en cette période crise difficile pour nombre de nos concitoyens, s’en prend au dernier rempart protecteur des plus fragiles et des plus démunis. Car le budget de la justice, qualifié de prioritaire, connaît en réalité une stagnation dramatique : recrutement insuffisant de magistrats et de fonctionnaires, baisse des frais de fonctionnement des juridictions, économies réalisées sur les frais de justice... Alors que la justice voit régulièrement accroître ses missions, que les besoins de justice augmentent, que la justice est au cœur de certains enjeux de société, la dégradation continue du service public de la justice ne permet plus aux magistrats et aux fonctionnaires de remplir correctement leurs missions.

Alors que le budget de l’aide juridictionnelle était déjà, en France, particulièrement indigent, sa diminution va priver une partie importante de la population de la possibilité de voir garantir ses droits.

Le Syndicat de la magistrature constate que, sur cette question comme bien d’autres, ce gouvernement ne fait que poursuivre la politique désastreuse menée par ses prédécesseurs. Il demande au gouvernement et aux parlementaires de revenir sur ces choix pour garantir à tous un égal accès à la justice et permettre à celle-ci de remplir correctement ses missions.

Il demande aux magistrats de soutenir et de s’associer au mouvement de protestation des avocats en ne s’opposant pas aux demandes de renvois qui leur seront présentées.

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org