Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Paris, le 13 juin 2008,

Ecole nationale de la magistrature : une réforme dangereuse

Communiqués de presse, publié le 13 juin 2008, mis à jour le 13 juin 2008

Le conseil d’administration de l’ENM se réunit le 18 juin 2008 à Bordeaux pour examiner le projet de réforme du recrutement et de la scolarité voulu par le garde des Sceaux.

Cette réforme s’inscrit dans l’esprit managérial qui suppose que tout magistrat entre dans le corps judiciaire pour faire une carrière balisée, filiarisée, profilée, conforme aux attentes de la direction des ressources humaines de l’administration centrale.

La mise en place de tests psychologiques vise, sous couvert d’une approche pseudo scientifique, à profiler et standardiser la magistrature.

Loin de favoriser une culture d’humanisme et d’indépendance, le véritable dessein de cette réforme est d’imposer une uniformisation des profils de magistrats.

Tout aussi inquiétant, la réforme incite les magistrats à privilégier des objectifs de rentabilité et de carrière sur toute autre considération.

A l’instar du projet de loi constitutionnelle, cette réforme de l’ENM dénote la volonté du pouvoir exécutif de caporaliser la magistrature.

Le Syndicat de la magistrature soutient le mouvement des auditeurs de justice contre cette réforme et a déposé en leur nom un préavis de grève pour le 18 juin.

Il invite les magistrats à signer la pétition qui sera remise à Monsieur le Premier Président de la Cour de Cassation, Président du Conseil d’Administration de l’École Nationale de la Magistrature, le 18 juin.

Adresse de la pétition :

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org