Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > Espace « hermine »
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Georges Apap est mort

Communiqué du Syndicat de la magistrature suite au décès de Georges Apap survenu le 19 novembre 2013

Communiqués de presse, publié le 20 novembre 2013, mis à jour le 20 novembre 2013

Georges Apap est mort

Figure historique du Syndicat de la magistrature, Georges Apap, qui a fait sa carrière au parquet, était unanimement reconnu pour ses grandes qualités humaines et la force de son engagement.

Souvenons-nous notamment de son discours courageux prononcé le 8 janvier 1987 lors de l’audience solennelle de rentrée du TGI de Valence où il exerçait les fonctions de procureur de la République, dans lequel il remettait clairement en cause la répression en matière de toxicomanie.

La tentative de mutation d’office « dans l’intérêt du service » dont il fit l’objet et les poursuites disciplinaires finalement engagées par Albin Chalandon, garde des Sceaux d’alors, pour manquement à l’obligation de réserve et aux obligations découlant de la subordination hiérarchique, n’ont pas eu raison de cet engagement.

Nous lui devons une décision essentielle de la commission de discipline du parquet confortant le principe de la liberté de parole à l’audience du magistrat du parquet.

La pertinence de ses réflexions sur l’inefficacité d’une politique répressive en matière de drogues est aujourd’hui plus que jamais démontrée.

L’ensemble de ses combats, et notamment celui en faveur de l’indépendance du parquet, nous animent toujours.

Sa disparition est une bien triste nouvelle. Le congrès du Syndicat de la magistrature qui se déroulera à Metz les 23 et 24 novembre prochains lui sera dédié.

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org