Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > Institutions judiciaires
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Lettre ouverte adressée par le Syndicat de la magistrature au premier ministre, Manuel Valls, le 23 avril 2014

Documents, publié le 24 avril 2014, mis à jour le 24 avril 2014

Monsieur le Premier ministre,

Le retrait de la réforme pénale de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale a suivi de quelques jours votre accession au poste de Premier ministre.

Bien davantage qu’une coïncidence, tout un symbole !

Qu’il semble loin le temps de l’opposition pour l’actuelle majorité gouvernementale, lorsqu’elle dénonçait le règne de l’idéologie sécuritaire et ses effets dévastateurs. Lorsque, inspirée des valeurs démocratiques et des principes fondamentaux, elle voulait en urgence et grâce à l’alternance, rompre avec le système « sarkozyste » : le populisme pénal, la pénalisation croissante de la société, le tout carcéral, la discrimination et le rejet des plus faibles, l’appauvrissement du service public de la justice et l’affaiblissement du pouvoir judiciaire...

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org