Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > Situation dans les juridictions
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Lettre ouverte des juges de l’application des peines de Créteil au président du TGI

Documents, publié le 23 février 2011, mis à jour le 25 février 2011

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE CRÉTEIL

SERVICE DE L’APPLICATION DES PEINES

Rue Pasteur Valléry Radot

94011 Créteil Cedex

Créteil, le 23 février 2011

Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Gilles ROSATI

Président du Tribunal de Grande Instance de Créteil

Monsieur le Président,

A la suite du vote, le 21 février 2011, par les magistrats et fonctionnaires
du TGI de Créteil réunis en assemblée générale plénière, d’une motion
appelant à la poursuite de la mobilisation actuellement en cours dans les
juridictions, il a été décidé de veiller à la stricte application de la loi
sur les trois points suivants :

la non tenue des audiences sans greffiers ;
le renvoi en formation collégiale des affaires civiles et pénales complexes
jusqu’alors audiencées en juge unique ou en juge rapporteur ;
le respect de la circulaire LEBRANCHU sur la durée des audiences.

Une partie de l’activité des juges de l’application des peines consiste dans
le traitement des dossiers transmis au service dans le cadre des
dispositions des articles 723-15 et 474 du code de procédure pénale (examen
des demandes d’aménagement des peines d’emprisonnement inférieures ou égales
à deux ans – un an en cas de récidive – concernant des condamnés libres).
Sur Créteil, nous avions décidé de faire face à cet important contentieux
par le recours à une procédure hors débats – autorisée par la loi. Si cette
procédure permet de ne pas audiencer en chambre du conseil (audience avec la
présence obligatoire du ministère public), en revanche elle exige la tenue
d’audiences en cabinet en présence du greffier.

En raison de la situation de sous-effectif qui caractérise depuis des années
le greffe de l’application des peines, nous avons été dans l’obligation
d’enfreindre la loi et de nous dispenser de la présence du greffier – alors
même que celui-ci signe le jugement avec nous.

Dans la continuité de la motion du 21 février 2011, nous avons donc décidé
de mettre un terme à cette pratique et de nous tenir à un strict respect de
la légalité. Cette décision a pour conséquence immédiate de mobiliser
davantage les greffiers – alors que ceux-ci sont déjà en nombre insuffisant.
De ce fait, nous allons devoir, dans un premier temps, procéder au renvoi de
l’examen des dossiers transmis – afin de les fixer sur des audiences de
cabinet tenues en la présence de greffiers disponibles. Cette charge
supplémentaire devrait entraîner une réorganisation de nos service et la
suppression de certaines audiences prévues pour traiter d’autres types de
contentieux (débats en chambre du conseil tenus en milieu fermé et en milieu
ouvert).

Toujours en conformité avec la motion du 21 février 2011, nous allons
veiller, dans le cadre de notre activité de juge de l’application des
peines, à ce que la durée de nos audiences ne dépasse pas les limites
horaires fixées par la circulaire du 06 juin 2001 actuellement en vigueur.
Ainsi, le déroulement des audiences tenues à la maison d’arrêt de FRESNES –
prévues sur la journée entière – n’excèdera pas une durée totale de 08
heures (10 heures en cas de circonstances exceptionnelles).

Nous intervenons également en qualité d’assesseurs dans le cadre des
audiences correctionnelles. A ce titre, nous vous informons que nous ferons
valoir notre volonté que soient respectées les limites horaires fixées par
la circulaire du 06 juin 2001 – en demandant notamment que cette circulaire
soit lue au début de chaque audience et en veillant à sa stricte
application.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre
considération distinguée.

Pour le service de l’application des peines :

Ludovic FOSSEY

Sophie PLASSART

Martine HERCOUET

Jean-Claude BOUVIER

Jacqueline CHAMBORD

Anne BRUSLON

Valérie SAGANT

Elise MALLAND

Brigitte MARCHAIS

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org