Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Syndicat de la magistrature > Motions & Rapports des (...) > 2001 - Rapport et motions
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Motion riposte

publié le 4 décembre 2001, mis à jour le 20 septembre 2006

Le SM, réuni en congrès dénonce l’attitude factieuse de certains syndicats de police visant à contester l’existence et l’essence même de l’autorité judiciaire par la critique systématique des décisions de maintien ou de mise en liberté.

Le SM constate que ce positionnement syndical reflète une conception totalitaire de la société, issue d’une culture hiérarchique et de soumission.

Le SM s’inquiète que des syndicats de police et de magistrats puissent souhaiter la modification ou l’abrogation pure et simple d’une loi progressiste qui a mis la France en conformité avec les principes de la CEDH. Le SM s’étonne du silence de la garde des Sceaux face à de telles attaques. Le SM appelle les syndicats de police attachés à la démocratie et
l’ensemble des policiers démocrates à se mobiliser pour manifester leur attachement à la légalité républicaine et à exprimer leur soutien à cette loi progressiste.

4 décembre 2001

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org