Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > Séparation des pouvoirs
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Paris, le 12 juin 2009

Observations actualisées sur les dispositions relatives au secret de la défense nationale contenues dans le projet de loi de programmation militaire pour les années 2009-2014

Tribunes, publié le 12 juin 2009, mis à jour le 1er mars 2010

Les articles 12 à 14 relatifs à l’extension du champ du secret défense, contenus dans la loi de programmation militaire, ont été adoptés en première lecture par l’Assemblée nationale mardi 9 juin.

La discussion parlementaire sur ces dispositions extrêmement sensibles a été l’occasion d’une « passe d’arme » inédite entre la commission des lois d’une part et la commission de la défense nationale et le gouvernement d’autre part.

C’est ainsi que le Président de la commission des lois n’a pas hésité à qualifier, à la tribune de l’Assemblée, de « tumeur maligne » le projet de créer des lieux classifiés selon une procédure totalement dépendante du pouvoir exécutif.

Finalement, un compromis a été trouvé au cours des débats du mardi 9 juin qui aboutit à quelques améliorations sans toutefois remédier aux problèmes les plus graves.

En particulier, la procédure concernant les lieux classifiés demeure inchangée alors que, de fait, dans ces lieux ainsi protégés, les perquisitions seront rendues soit impossibles soit inopérantes.

Le Sénat va désormais devoir se pencher sur ce texte inquiétant.

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org